Le produit importe peu si vous n’avez pas la conviction d'avoir fait le bon choix

Le produit importe peu si vous n’avez pas la conviction d'avoir fait le bon choix

Nous ne souhaitions pas aborder la fin de cette année sans partager avec vous un clin d’œil passionné constitué de cette composition photographique avec une magnifique création de la collection Balenciaga.

Nous avons la passion des beaux produits.
Nous avons le plaisir de partager cette passion avec un nombre grandissant de consommateurs attentifs tant à leur santé qu’à leur apparence et plus globalement leur qualité de vie.
 
« C’est mal remboursé », « il y a un reste à votre charge »… Nous entendons ces phrases à longueur d’année.
 
Nous connaissons tous des produits mal ou pas remboursés, il n’empêche qu’ils se vendent par millions et que chaque famille en possède un ou plusieurs exemplaires.
Quid d’un smart phone à plus de 600 euros, d’un ordinateur dernier cri, d’un téléviseur à écran plasma…
 
Il n’y a pas à porter de jugement, mais simplement à constater des choix de priorisation dans les budgets familiaux.
 
Et puis vient un jour où vous réalisez que l’affirmation que vous avez entendue selon laquelle 80% des informations que vous consommez sont d’origine visuelle est exacte, si votre vision se dégrade ou plus simplement que la correction de vos lunettes est obsolète.
 
A vous d’être vigilant et exigeant avec vos fournisseurs.
Si la couverture optique lunetterie de votre assurance complémentaire santé vous coûte 20 euros/mois pour vous rembourser 200 euros tous les deux ans… Courage fuyez !!!
Résiliez ce module de votre contrat et installez une tirelire qui recueillera vos économies prévues à cet effet à un terme facilement prévisible et qui ne relève pas de l’urgence.
 
Les promesses n’engagent que ceux qui les écoutent…
Si comme une majorité, vous vous êtes vus proposer des « lunettes » à un euro, qui ne sont jamais sorties de leur tiroir, avec lesquelles vous ne voyez rien ou dont la monture s’est cassée après trois semaines d’utilisation, vous aurez compris que la philanthropie n’existe pas dans le commerce et que cela peut coûter cher de dépenser moins d’argent !
 
Si quelqu’un peut commercialiser des lunettes à un euro TTC (84 centimes hors taxe !), pourquoi n’expriment t’ils pas cette proposition dès le premier équipement ???
 
C’est tout simplement impossible car le coût réel des 2èmes lunettes proposées à un euro n’est couvert que par la surfacturation du premier équipement vendu ou sa réalisation avec des solutions techniques d’entrée de gamme.
En conclusion vous êtes perdants sur toute la ligne.
 
Nous traversons une période économiquement complexe.
L’argent est rare, il est plus difficile à gagner, il faut en gagner plus pour qu’il vous en reste un peu après imposition.
 
Raison de plus pour soigner vos achats avec des dépenses fondées pour des produits fiables en bénéficiant de conseils pertinents.
 
Nous essayons souvent de vous faire rêver avec de magnifiques collections.
Néanmoins, nous avons également réunis les conditions nous permettant d’exprimer des offres accessibles à tous les budgets.
 
A très vite pour vous écouter, vous conseiller et vous proposer LA solution correspondant à vos besoins, vos envies et votre personnalité.

Poster un commentaire

Vous êtes identifié en tant qu'invité.