Les verres antireflets se salissent-ils plus facilement ?

Idées reçues ?

Le traitement antireflet lui-même est composé de huit couches qui traitent des bandes différentes du spectre lumineux pour une transparence maximale.

Le tout est complété par un apprêt final déposé en dernier lieu pour conférer au verre des performances hydrophobe, oléophobe et antistatique.

Plus simplement, le traitement final qui pourrait être comparé à une couche de Teflon® modifie la viscosité de la surface pour améliorer la facilité d'entretien du verre.

Ce n'est pas qu'un verre traité antireflet se salit plus vite qu'un autre, mais que les pollutions habituelles (empreintes digitales, maquillage, poussières etc.) se voient pus facilement parce que le verre est plus transparent.

Le verre ne devient pas insalissable, ni autonettoyant, mais les pollutions mentionnées adhérant moins facilement, le verre se salit beaucoup moins vite et lorsqu'il est sale, il se nettoie beaucoup plus facilement.
En utilisation classique, des lunettes nettoyées le matin, restent propres toute la journée.

jeudi, 20 août 2015 Postée dans Traitements, Equipement, Verres