Ma voisine ne supporte pas ses verres progressifs : j'ai peur de ne pas m'y faire

Beaucoup de discours sur l'adaptation aux progressifs vous environnent. Mais la réalité, qu'elle est-elle ?

La faculté d'adaptation aux verres progressifs est tout à fait individuelle. Les expériences heureuses ou malheureuses de vos connaissances n'ont donc aucune signification sur votre propre capacité à vous adapter à ce type de verre correcteur.
Il faut comprendre que le verre progressif constitue la compensation la plus naturelle de la presbytie et que seul ce type de verre (par rapport à une solution de plusieurs paires de verres simple-foyers ou un équipement de verres double-foyers) permet de restituer la vision continue à toutes les distances que la presbytie avait altérée.

Le confort perceptible au porteur dépend d'une chaîne de valeurs, dont chaque maillon est capital :

  • Une prescription pertinente et adaptée au besoin déclaré,
  • Du choix d'un verre approprié. Les verriers sont nombreux, chacun d'eux produits de nombreux types de verres progressifs différents en fonctionnalités et niveau de gamme.
  • Un choix de monture adapté à votre morphologie et à vos goûts.
  • Une prise de mesure précise.
  • Du respect de cette prise de mesure dans le montage des verres.
  • De l'ajustage anatomique efficace et confortable de l'équipement délivré.

Le non respect d'un seul de ces points rendra décevant ou inconfortable un équipement initialement perçu comme étant le meilleur au monde.

C'est la raison pour laquelle, des comparaisons entre connaissances sont si peu significatives.

Retenez simplement le fait que 98% des personnes équipées de verres progressifs ne changent pas de type de verres, ce qui constitue un taux de satisfaction remarquable !

jeudi, 20 août 2015 Postée dans Verres